Archive for August, 2014

Message de la rédactrice en chef

Marina Joseph

Marina Joseph

Bienvenue au numéro d’été 2014 de L’Actualité Parkinson. Nous poursuivons notre collaboration avec notre réseau national de partenaires dans le but d’offrir un soutien, des services et des programmes aux Canadiens vivant avec la maladie de Parkinson.

Vous pouvez prendre connaissance de notre récente participation à la Journée de la recherche du Programme de collaboration en neuroscience (Collaborative Program in Neuroscience – CPIN) à l’École de médecine de l’Université de Toronto et au Symposium international sur la plasticité synaptique et les troubles du cerveau, à l’Hôpital Sinai. Un certain nombre des quelque 80 présentations par affiches faites par des étudiants en biochimie, en biologie cellulaire et systémique et en psychologie avait un lien avec la recherche sur la maladie de Parkinson, preuve de la complexité de la maladie et de son effet certain sur la qualité de vie.

La Société Parkinson Canada (SPC) collabore avec l’organisme Le Canada est reconnaissant pour rendre hommage aux aidants, qui jouent un rôle important dans le soutien des personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Voyez comment proposer la candidature d’un membre de la famille ou d’un aidant professionnel pour un prix « Le Canada est reconnaissant ».

Récemment, nous avons participé à trois congrès importants : le congrès des pharmaciens du Canada, à Saskatoon, ainsi qu’à ceux de l’Association canadienne des infirmières et infirmiers s en sciences neurologiques et de la Fédération des sciences neurologiques du Canada, qui ont tous deux eu lieu à Banff (Alberta).

Nous vous invitons à vous joindre à nous pour un webinaire avec deux des meilleurs spécialistes des troubles du mouvement au Canada qui feront le point sur les nouveaux traitements contre la maladie de Parkinson depuis la publication des premières Lignes directrices canadiennes sur la maladie de Parkinson. Inscrivez-vous en ligne à www.parkinson.ca/webinar2014.

Au cours des prochains mois, la SPC profitera de l’élan positif de la journée de lobbyisme pour renforcer les liens avec des décideurs et trouver de nouvelles occasions de faire entendre la voix des personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Nous vous invitons à partager ce bulletin avec vos amis, votre famille et votre équipe de soins de santé. Faites-vous entendre en nous faisant part de vos commentaires sur les articles du présent numéro. Si vous avez une suggestion d’article, écrivez à editor@parkinson.ca.

Advertisements

Quoi de neuf en recherche?

Katherine McDonald, Université York, à droite, avec Julie Wysocki, directrice, Programme national de recherche, SPC

Katherine McDonald, Université York, à droite, avec Julie Wysocki, directrice, Programme national de recherche, SPC

Participation de la Société Parkinson Canada à la journée du CPIN 2014 à l’Université de Toronto

Il n’est jamais trop tard pour retourner à l’école. C’est ce que la Société Parkinson Canada (SPC) a découvert en soutenant la Journée de la recherche 2014 du Programme de collaboration en neuroscience (Collaborative Program In Neuroscience –CPIN) et du Symposium international sur la plasticité synaptique et les troubles du cerveau. Présenté à l’Édifice des sciences médicales de l’Université de Toronto et à l’auditorium de l’Hôpital Mount Sinai, l’événement ressemblait à une séance de rencontres express, mais au lieu de se faire en compagnie de partenaires éventuels, les conversations tournaient autour des quelque 80 présentations par affiches faites par des étudiants en biochimie, en biologie cellulaire et systémique et en psychologie.

Parmi les étudiants, nous avons rencontré Vincent Lam (pharmacologie et toxicologie, Université de Toronto), qui est supervisé par Ali Salahpour, un chercheur financé par la SPC. Son projet était intitulé « Récepteur associé aux amines sous forme de traces (TAAR1) comme nouvelle cible au traitement de la maladie de Parkinson : la découverte de nouveaux composés chimiques grâce à l’utilisation du dépistage in silicio et aux essais in vivo ». Katherine McDonald, du département de Psychologie de l’Université York, a également présenté ses travaux sur « La danse pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson : étude des effets à court et à long terme de la danse sur la capacité physique fonctionnelle et la qualité de vie ». Cette étude fait partie du projet du Dr Joseph DeSouza financé par la Société Parkinson Canada en collaboration avec l’École nationale de ballet du Canada.

Cette année, le symposium rendait hommage au Pr John C. Roder pour sa contribution à la science et à l’enseignement. L’événement a été l’occasion de souligner les réalisations et la carrière du Pr John Roder, qui a consacré plus de 25 ans à l’étude des processus moléculaires sous-jacents à la régulation synaptique et à la fonction cérébrale.

L’objectif du CPIN, qui est de favoriser un programme solide, proactif et concerté de formation en neuroscience, cadre parfaitement avec le mandat du Programme national de recherche de la SPC, c’est-à-dire renforcer la capacité de recherche en neuroscience. Nous attendons avec impatience l’événement 2015.

Date à retenir

La conférence Donald Calne 2015 sera présentée lors du congrès annuel de la Fédération des sciences neurologiques du Canada, à l’Hôtel Fairmount Royal York, à Toronto, le jeudi 11 juin 2015. De plus amples renseignements suivront.

Surveillez les annonces de financement du Programme national de recherche pour 2014-2016 dans le prochain numéro de L’Actualité Parkinson.

Faire entendre la voix des personnes atteintes de la maladie de Parkinson sur la Colline parlementaire

 

Journée de lobbyisme.

Journée de lobbyisme.

Cette année, la Société Parkinson Canada (SPC) a donné le coup d’envoi du Mois de la sensibilisation à la maladie de Parkinson avec une journée de lobbyisme efficace sur la Colline parlementaire. Le 1er avril 2014, la SPC a rencontré 21 membres du Parlement et décideurs des trois partis fédéraux, incluant des représentants du bureau de la ministre de la Santé, les porte-parole des deux partis d’opposition en matière de santé, la ministre d’État (Aînés), les porte-parole des deux partis en matière d’aînés et des membres du Comité de la santé.

Notre journée de lobbyisme à Ottawa a été une excellente occasion de repérer des champions de la cause de la maladie de Parkinson et d’assurer que les besoins des Canadiens touchés par la maladie sont pris en compte dans les politiques nationales.

Nos discussions avec les députés et les fonctionnaires ont porté sur trois questions prioritaires qui touchent les personnes atteintes de la maladie de Parkinson :

  1. le soutien aux aidants
  2. la loi sur l’équité génétique
  3. l’établissement d’un plan détaillé sur les soins de santé visant à répondre aux besoins complexes des aînés.

Les Canadiens touchés par la maladie de Parkinson ont également été reconnus à la Chambre des communes et au Sénat. Le député Wladyslaw Lizon, membre du Comité permanent de la santé, et le sénateur Kelvin Ogilvie, président du Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie, ont fait tous deux une annonce pour souligner le début du Mois de la sensibilisation à la maladie de Parkinson.

Nous tenons à remercier tout spécialement les bénévoles et les employés, incluant les représentants du comité national de défense des intérêts, de la Société Parkinson Est de l’Ontario et du conseil d’administration, qui ont contribué au succès phénoménal de cette journée de lobbyisme.

La SPC met à profit l’élan positif donné par cette journée pour renforcer les liens avec des décideurs et trouver de nouvelles occasions de faire entendre la voix des personnes atteintes de la maladie de Parkinson aux tables de discussion sur les politiques publiques.

Pour de plus amples renseignements, consultez notre Centre de défense des intérêts à parkinson.ca.

Proposez la candidature de votre aidant pour un prix « Le Canada est reconnaissant »

Bruce Ireland, gauche, a été le premier lauréat du prix « Aidant familial national »

Bruce Ireland, gauche, a été le premier lauréat du prix
« Aidant familial national »

Le Canada est reconnaissant, un organisme sans but lucratif dont le mandat est de rendre hommage aux aidants familiaux et professionnels, lance un appel de mise en candidatures pour ses prix 2014. Voilà une excellente façon d’exprimer votre reconnaissance à votre aidant et de souligner la contribution de tous ceux qui prennent soin d’autres personnes dans nos collectivités.

Cinq aidants familiaux et cinq aidants professionnels de quatre régions du Canada (Ouest, Centre, Atlantique et Nord) recevront un prix « Le Canada est reconnaissant ». Un lauréat de chaque catégorie sera nommé « aidant national de l’année ».

Bruce Ireland, ex-président du conseil d’administration de la Société Parkinson Canada, a été le premier lauréat du prix « Aidant familial national » en 2013. Bruce prend soin de sa femme Karen, qui est atteinte de la maladie de Parkinson.

Le Canada est reconnaissant remet aussi le prix « Un souhait », pour lequel un aidant reçoit 10 000 $ pour réaliser un souhait relatif à la prestation de soins, le prix du lieu de travail favorable aux aidants et le prix des collectivités attentionnées.

Pour obtenir de plus amples renseignements et proposer la candidature de votre aidant familial ou professionnel pour le prix « Le Canada est reconnaissant », consultez le site canadacares.org. Le concours se termine le 15 septembre 2014, et les gagnants seront annoncés en novembre 2014.

Lignes Directrices Canadiennes Sur La Maladie De Parkinson – Nouveautés

Divers professionnels paramédicaux tiennent la promesse de changer la situation de l’exercice clinique pour leurs clients en offrant une norme de soins uniforme pour le traitement et la prise en charge de la maladie de Parkinson. La raison? De plus en plus de professionnels de la santé ont accès aux Lignes directrices canadiennes sur la maladie de Parkinson (LDCMP) diffusées par la Société Parkinson Canada (SPC).

Le mois dernier, la SPC a assisté au congrès des pharmaciens du Canada, à Saskatoon, où a été présenté l’article « Parkinson Guidelines for Pharmacists » (Lignes directrices sur la maladie de Parkinson à l’intention des pharmaciens) publié dans le numéro de mai-juin 2014 de la Revue des pharmaciens du Canada. L’article insiste sur le rôle des pharmaciens dans les soins offerts aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Leur connaissance du mode d’action et des effets secondaires des médicaments permet aux pharmaciens communautaires de mieux aider les patients et les médecins dans la gestion continue des médicaments.

La SPC a aussi été présente, en juin, au congrès de la Fédération des sciences neurologiques du Canada, à Banff (Alberta). Elle a soutenu les Drs Alfonso Fasano et Mandar Jog, auteur et réviseur des LDCMP, dans le cadre d’une séance où ils présentaient aux neurologues les recherches les plus récentes sur la prise en charge de la maladie de Parkinson. Les médecins ont expliqué comment les LDCMP servent à guider l’évaluation des traitements pharmaceutiques, ainsi qu’à déterminer les options de traitement et les choix de traitements chirurgicaux. Une prestation uniforme des soins permettra aux personnes atteintes de prendre des décisions plus éclairées à l’égard des choix de traitement qu’elles font.

En juin, la SPC a poursuivi la consolidation de ses partenariats professionnels, cette fois auprès de l’Association canadienne des infirmières et infirmiers en sciences neurologiques, qui tenait son congrès annuel à Banff. Lucie Lachance, infirmière clinicienne spécialisée en troubles du mouvement à l’Hôpital neurologique de Montréal, Centre universitaire de santé McGill, a offert un atelier pour aider le personnel infirmier à appliquer les LDCMP dans le cadre de la prise en charge de leurs patients atteints de la maladie de Parkinson.

Elle a parlé de la forme précoce de la maladie (diagnostic d’adultes âgés de 21 à 39 ans) et des stades plus avancés de la maladie en mettant l’accent sur les meilleurs moyens de traiter et de prendre en charge les patients, selon les recommandations des LDCMP. Elle a présenté des scénarios réalistes auxquels peut être confronté, au quotidien, le personnel infirmier en sciences neurologiques, afin de suggérer des interventions contribuant à aider les personnes atteintes de la maladie de Parkinson à conserver une meilleure qualité de vie.

Les professionnels de toutes les disciplines ont un point de vue unique sur le traitement des personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Les cliniciens sont invités à faire part de leurs commentaires sur les LDCMP en répondant au sondage en ligne à www.parkinsonguideclinique.ca.

La SPC poursuivra sa formation continue et ses activités de perfectionnement auprès des professionnels de la santé du Canada grâce aux relations établies avec les physiothérapeutes, les ergothérapeutes et les orthophonistes.

Pour obtenir de la documentation, consultez le site www.parkinson.ca et la section « Ressources » du site Web destiné aux professionnels (www.parkinsonguideclinique.ca). Pour de plus amples renseignements, communiquez avec Grace.Ferrari@parkinson.ca, gestionnaire nationale, Formation professionnelle et publique.


Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance 10809 1786 RR0001
Toute la documentation sur la maladie de Parkinson qui est contenue dans L’Actualité Parkinson / Parkinson Post a pour unique objet d’informer le lecteur. Elle ne doit pas servir à des fins de traitement. Certains articles particuliers expriment l’opinion de l’auteur et ne correspondent pas nécessairement à celle de la Société Parkinson Canada.
August 2014
M T W T F S S
« Mar   Sep »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031