Programme national de recherche de la Société Parkinson Canada

Votre argent mis à contribution pour la recherche

La Société Parkinson Canada a financé plus de 400 prix, bourses de recherche et subventions depuis 1981. Les projets de recherche qui en résultent nous permettent de découvrir des façons de prévenir, de diagnostiquer et de traiter la maladie de Parkinson.

Étude de l’incidence de l’exposition aux pesticides sur le développement de la maladie de Parkinson

 

M. Scott Ryan

M. Scott Ryan
Boursier postdoctoral
Sanford-Burnham Medical Research Institute

Scott Ryan, bousier postdoctoral au Sanford-Burnham Medical Research Institute, examine la relation entre les mutations génétiques et l’exposition aux pesticides chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.  À l’aide de techniques de microscopie par fluorescence, il examinera l’effet des pesticides sur les mitochondries, les parties des cellules responsables de la production d’énergie.

« Nous espérons comprendre plus en détail ce qui tourne mal dans les cellules après une exposition aux pesticides et en quoi cela influence le développement de maladies comme la maladie de Parkinson. »

Étude des biopsies intestinales comme test diagnostique de la maladie de Parkinson

Dr Anthony Lang

Dr Anthony Lang
Directeur, Division de la neurologie, Université de Toronto
Directeur, clinique des troubles du mouvement, Hôpital Toronto Western

Dr Anthony Lang cherche à déterminer si des biopsies intestinales effectuées lors d’une colonoscopie représentent un outil efficace pour le diagnostic de la maladie de Parkinson. Dans l’affirmative, il étudiera l’efficacité des biopsies intestinales réalisées dans le cadre d’une sigmoïdoscopie à sonde rigide. Contrairement à la colonoscopie, cet examen peut être exécuté en clinique et les patients n’ont pas besoin de prendre de laxatifs. Cela pourrait mener à une méthode facilement accessible pour le dépistage de la maladie de Parkinson et peut-être offrir un moyen de surveiller les effets des traitements modificateurs de la maladie. 

« Nous espérons disposer d’un moyen de diagnostiquer la maladie à un stade très précoce. À l’avenir, cela pourrait nous aider à mettre en application des traitements modificateurs de la maladie au moment où ils seraient le plus efficaces et aussi à mesurer les effets de ces traitements. »

Mieux connaître les raisons pour lesquelles les personnes atteintes de la maladie de Parkinson ont des mouvements incontrôlés

M. Andre Felicio

M. Andre Felicio
Boursier postdoctoral
Centre de recherche sur la maladie de Parkinson du Pacifique
Université de la Colombie‑Britannique

De nombreuses personnes atteintes de la maladie de Parkinson développent des dyskinésies, c’est‑à‑dire des mouvements incontrôlés pouvant résulter du traitement dopaminergique substitutif. Il se peut toutefois que la dopamine ne soit pas la seule substance chimique en jeu. Au moyen de l’imagerie du cerveau, Andre Felicio, neurologue rattaché à l’Université de la Colombie‑Britannique, effectue des recherches en vue de déterminer si la sérotonine, une substance chimique, joue aussi un rôle dans cet effet secondaire débilitant.

« À l’heure actuelle, les traitements contre les dyskinésies sont axés uniquement sur le dysfonctionnement de la dopamine. Nous cherchons à déterminer si une autre substance chimique présente dans le cerveau, la sérotonine, joue un rôle. Il est important de mieux connaître les causes des dyskinésies pour mettre au point des traitements plus efficaces. »

Pour de plus amples renseignements sur le Programme national de recherche de la Société Parkinson Canada et les recherches actuellement financées, consultez les pages suivantes :

Chercheurs nouvellement financés salués dans le cadre de célébrations

Grâce à de généreux donateurs et sympathisants, et grâce aux fonds recueillis lors de la Grande randonnée nationale annuelle, un montant total de 1 713 208 $ a récemment été remis à 33 chercheurs.

Consultez l’information sur les événements organisés pour rendre hommage aux chercheurs et leur remettre leurs bourses. (En anglais)

18 octobre 2012Société Parkinson Colombie-Britannique 

13 octobre 2012Société Parkinson Ottawa 

6 novembre 2012Société Parkinson du Québec

7 novembre 2012Société Parkinson Sud-ouest de l’Ontario

14 novembre 2012Société Parkinson Saskatchewan

27 novembre 2012Société Parkinson Centre et Nord de l’Ontario

Advertisements

0 Responses to “Programme national de recherche de la Société Parkinson Canada”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s




Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance 10809 1786 RR0001
Toute la documentation sur la maladie de Parkinson qui est contenue dans L’Actualité Parkinson / Parkinson Post a pour unique objet d’informer le lecteur. Elle ne doit pas servir à des fins de traitement. Certains articles particuliers expriment l’opinion de l’auteur et ne correspondent pas nécessairement à celle de la Société Parkinson Canada.
November 2012
M T W T F S S
« Sep   Feb »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

%d bloggers like this: