De nouveaux projets de recherche encourageants sur la maladie de Parkinson au Canada

Plusieurs nouveaux projets de recherche novateurs sont en cours ou ont pris fin récemment. En voici quelques exemples :

Dr. Michael Schlossmacher

• Une étude internationale menée par le Dr Michael Schlossmacher, titulaire de la chaire de recherche sur la maladie de Parkinson à l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa et à l’Université d’Ottawa, a permis de découvrir le premier lien entre le facteur de risque génétique le plus courant associé à la maladie de Parkinson et l’accumulation marquée d’une protéine appelée alpha-synucléine dans le cerveau de personnes atteintes de la maladie. Cette étude fournit de nouveaux renseignements sur la maladie de Parkinson et offre de nouvelles pistes pour des essais cliniques. Dr Michael Schlossmacher est neurologue à l’Hôpital d’Ottawa et membre du Consortium pour la recherche sur le Parkinson. Voir Une étude identifie le premier lien entre deux gènes importants associés à la maladie de Parkinson.

• On recherche soixante hommes et femmes de Québec, de Gatineau, d’Ottawa, de London, de Saskatoon et d’Edmonton âgés de 35 à 75 ans et ayant reçu un diagnostic de maladie de Parkinson au cours des deux dernières années intéressés à participer à un essai clinique de phase II servant à vérifier l’efficacité, l’innocuité et la tolérabilité du CoganeMD (PYM50028) dans le traitement des premiers stades de la maladie de Parkinson. Cogane est un nouveau composé qui module des protéines du cerveau contribuant à la survie, au développement et au fonctionnement des cellules nerveuses. Les chercheurs tenteront de découvrir si Cogane peut ralentir ou modifier la progression de la maladie ce qui représenterait une avancée dans le traitement de la maladie de Parkinson . Commanditée par Phytopharm PLC (Royaume-Uni), l’étude cherche à recruter 400 participants dans le monde. Pour de plus amples renseignements, consultez la page suivante : Participants recherchés pour diverses études.

Dr. Isabelle Boileau

Dr. Isabelle Boileau

• Au Centre de toxicomanie et de santé mentale de Toronto, la chercheuse clinicienne Isabelle Boileau est à la recherche de 60 hommes et femmes de la région du Grand Toronto et des environs qui sont atteints de la maladie de Parkinson, sont âgés de plus de 40 ans et prennent de la lévodopa (Sinement ou un générique) pour participer à une étude d’imagerie cérébrale utilisant la tomographie par émission de positons et l’imagerie par résonnance magnétique (IRM) qui vise à mieux comprendre le rapport entre le traitement à la lévodopa à long terme et les effets secondaires provoqués par le traitement. L’étude est financée par la Société Parkinson Canada, la Fondation ontarienne de la santé mentale et les Instituts de recherche en santé du Canada. Pour de plus amples renseignements, consultez la page suivante : Participants recherchés pour diverses études.

Advertisements

0 Responses to “De nouveaux projets de recherche encourageants sur la maladie de Parkinson au Canada”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s




Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance 10809 1786 RR0001
Toute la documentation sur la maladie de Parkinson qui est contenue dans L’Actualité Parkinson / Parkinson Post a pour unique objet d’informer le lecteur. Elle ne doit pas servir à des fins de traitement. Certains articles particuliers expriment l’opinion de l’auteur et ne correspondent pas nécessairement à celle de la Société Parkinson Canada.
June 2011
M T W T F S S
« Apr   Sep »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

%d bloggers like this: