Médecin chercheur voué à l’excellence des soins au patient

Dr. Ami GuptaDr Ami Gupta est jeune, brillant et il se consacre entièrement à faire de l’expérience du patient une expérience positive.

Aperçu

•    Situation actuelle : Le Dr Ami Gupta a effectué la moitié de sa première année de recherche clinique de deux ans en troubles du mouvement au Centre des troubles du mouvement Morton et Gloria Shulman de l’Hôpital Toronto Western.

•    En bref : Il est titulaire d’un diplôme en médecine de l’Université de Heidelberg, en Allemagne, et d’un doctorat en neurosciences de l’Université Harvard. Il a récemment terminé sa résidence en neurologie à l’Université Johns Hopkins.

•    Réalisations : En novembre 2008, il a reçu la bourse de recherche clinique sur les troubles du mouvement Novartis Pharma Canada offerte par le Programme national de recherche de la Société Parkinson Canada.

•    Citation : « La différence entre un médecin chercheur et un médecin de famille est qu’en plus de penser aux problèmes qui touchent le patient, le médecin chercheur intègre cette information à sa recherche. »

L’intérêt du Dr Ami Gupta pour le mystère et sa grande appréciation de la « beauté du cerveau » font de lui la personne idéale pour étudier et traiter les troubles du mouvement.

Le Dr Gupta est âgé de 38 ans et il est médecin au Centre des troubles du mouvement de Toronto, où il développe une expertise spécialisée en diagnostiquant et en traitant les troubles du mouvement sous la supervision du Dr Anthony Lang.

Il est aussi un chercheur avec des antécédents en recherche scientifique fondamentale effectuée en laboratoire.

Il ajoute maintenant la recherche clinique à son expérience en s’engageant dans deux projets de recherche : l’étude du diagnostic d’atrophie multisystématisée (AMS) à l’aide de l’IRM et l’étude de problèmes cognitifs dans les cas d’AMS, un trouble similaire à la maladie de Parkinson. L’un de ses objectifs est de mieux comprendre les troubles du mouvement et de trouver de meilleures façons de les traiter.

Depuis les quelques mois durant lesquels il a commencé à rencontrer des patients au Centre de troubles du mouvement, à raison de deux jours par semaines, le Dr Gupta a été surpris d’apprendre que de nombreux patients atteints de la maladie de Parkinson désignent leurs symptômes non moteurs comme étant les plus incommodants. « Les gens souhaitent que je les aide à améliorer la qualité de leur sommeil et leur capacité à penser bien avant de chercher à être plus rapides. »

Il s’agit là d’un indice qu’il n’aurait jamais obtenu s’il avait continué à travailler en solitaire dans un laboratoire. Ses rencontres individuelles avec les patients ont ouvert de nouvelles possibilités de recherche.

« J’en suis venu à travailler en me demandant ce que je peux faire pour transposer les connaissances acquises dans mes recherches en quelque chose qui puisse aider tel ou tel autre patient. »

À la fin de sa bourse de recherche clinique, en juin 2010, le Dr Gupta prévoit faire carrière en continuant à prodiguer des soins de qualité à ses patients, mais il ne sait pas encore s’il y joindra la recherche clinique ou la recherche fondamentale.

Peu importe sa décision, elle ne peut que servir ses patients, car d’ici-là il aura eu l’occasion de voir de quelles façons les troubles de mouvement touchent le quotidien des personnes, et il s’attaquera tout particulièrement au genre de questions de recherche auxquelles les gens souffrant de troubles du mouvement aimeraient avoir une réponse.

« Ayant étudié en neurologie et en neurosciences, et travaillé à la jonction de la science et du soin aux patients, je serai en mesure de faire de la recherche en me basant sur mes observations cliniques. »

Advertisements

Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance 10809 1786 RR0001
Toute la documentation sur la maladie de Parkinson qui est contenue dans L’Actualité Parkinson / Parkinson Post a pour unique objet d’informer le lecteur. Elle ne doit pas servir à des fins de traitement. Certains articles particuliers expriment l’opinion de l’auteur et ne correspondent pas nécessairement à celle de la Société Parkinson Canada.
February 2009
M T W T F S S
« Dec   Apr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

%d bloggers like this: